AFCOT - Association Française Cotonnière

AFCOT, Association française cotonnière.

afcotcotonafcot association franceafcot association le havreafcot fédération franceafcot fédération le havrecoton association francecoton association le havrecoton fédération francecoton fédération le havre
français  |  english
Vous êtes ici: > Actualités et publications > Revue de presse > Page n°1 de la liste

Revue de presse

Page n°1 sur 72 : Articles 1 à 3 sur un total de 215.
Le 31 octobre 2018
Nouvel article

Source: Delta Farm Press

by Ron Smith

The cotton market is waiting to move higher.

O.A. Cleveland, professor emeritus, Mississippi State University, expects cotton to move into the 80s, but the market first needs to see:

  • What happens in India,
  • What the Southeast crop will make, and
  • How much the recent freeze affected Texas yield and quality. 

Cleveland expects prices to move to 82, maybe 83 cents a pound. “I have some friends who think it will get to 85 or 86 cents,” he says. “I don’t think it will get quite that high.”

He says USDA is predicting “a little bigger U.S. cotton crop than we thought.” And the numbers from India remain to be tallied. “India is the world’s largest or second largest cotton producer,” Cleveland adds. He says USDA lags, “purposely,” on determining India’s production numbers.

The India Question

“I think the market will go higher when India’s numbers are in.” He expects those numbers to be about 1 million bales lower. “That’s a big cut, and some analysts expect even more.”

India has had production problem this season, including pink bollworms. “They had them last year and didn’t know what they were at first,” Cleveland says. “They have them again this year.”

The market has been a bit erratic of late. “It went up 200 points last Friday (Oct. 19), and today (Oct. 23) it’s down.”

He says movements in the stock market have some effect. “Friday, the market hinted that it wanted to go higher.”

He says the U.S. cotton market has lost quality. “We had a good quality crop coming along,” he says, “3 to 4 million bales of middling, strong fiber cotton.”

An early freeze in the Texas High Plains, Cleveland says, may not affect yield much but it will hurt quality.

The world’s mills are looking for quality. “Korea is the first buyer in,” Cleveland says. “They are buying middling and 36 and 37.

“The world is trying to figure out what kind of cotton quality we have. The Texas cotton is wet; the Southeast crop is wet, and we have a lot of the crop that is out but still waiting in modules to be picked up. I have never seen so much cotton waiting in the fields in the Mid-South.”

He says a lack of gin capacity also creates backlogs.

Tariff Effect

The retaliatory tariffs have kept a lid on cotton prices, too, Cleveland says. “Tariffs cut off sales to China in the short run. Mills had been more aggressive buying but have backed off with the tariffs in place.

“I think we will be well-served by the tariff in the long run,” he adds, but for now it’s a drag on the market.

He says merchants will be looking to see how they can find quality cotton to send to mills.

Cleveland says USDA production figures indicate a 19.6 million bale U.S. cotton crop. But that figure likely moves down as hurricane losses in the Southeast become clearer. Georgia crop loss to Hurricane Michael looks to bring the figure to 19.2 milion or 19.3 million bales. “If we lose production in Texas, it could be 19 million,” Cleveland says.

“I think we will get back into the 80-cent range,” Cleveland says. “I’d like to see it go higher than 85 or 86, but I think 82 and 83 are more likely.”

The market waits.

 

Le 25 septembre 2018
Promotion de la filière coton - textile au Burkina

Source: Burkina 24

La première édition du Salon International du Coton et du Textile (SICOT) se tiendra  du 27 au 29 septembre 2018  à Koudougou autour du thème : « La transformation intégrée du coton, facteur de création d’emplois et de richesses ». Une activité qui vise à mettre en valeur le secteur du coton africain.

La filière cotonnière est la principale source de revenus de plusieurs dizaines de millions de personnes en Afrique, dont plus 15 millions uniquement dans l’UEMOA et occupe près de 70% de la population active dans la sous-région.

Vendu sur les marchés internationaux (essentiellement en Turquie et en Inde), le coton africain est très peu transformé sur place (moins de 5%). Fort de ces constats, le défi prioritaire est le développement d’une filière coton-textile rentable en Afrique, de la production à la transformation.

D’où, le Salon International du Coton et du Textile (SICOT) avec pour objectif principal de mettre en valeur le secteur du coton africain et de faire du Burkina Faso, le carrefour africain où les grandes préoccupations des acteurs de toute la chaîne de valeur du coton seront périodiquement discutées.

Plus de 1000 participants de 25 pays d’Afrique à Koudougou pour discuter de l’avenir du coton africain

Cet évènement qui se veut une plateforme d’échanges et de réflexion, réunira les professionnels de toute la chaîne de valeur du coton autour des préoccupations et des opportunités de développement de la filière coton.

Ce sont en effet plus de 1000 participants de 25 pays d’Afrique et du reste du monde, composés d’utilisateurs, de prescripteurs, d’acheteurs, de professionnels de la filière coton-textile qui sont attendus à Koudougou pour dynamiser leurs activités, découvrir les innovations du secteur, rencontrer des fabricants, fournisseurs, distributeurs, investisseurs, centres de recherche afin de promouvoir les investissements dans la filière.

Il sera également une tribune de valorisation du coton local par la présentation des outils modernes de production et de conservation, de promotion de la transformation, de financement et de commercialisation.

Un budget de plus de 440 millions de FCFA

Placée sous le Patronage du Président du Faso, la première édition du SICOT se tiendra  du 27 au 29 septembre 2018  à Koudougou autour du thème : « La transformation intégrée du coton, facteur de création d’emplois et de richesses » avec l’Allemagne comme  pays Invité d’honneur.

Des conférences plénières sur la problématique du thème général du salon, des panels sur les thèmes portant sur divers thématiques en lien avec la transformation du coton (politiques, financement, formation, subventions, accès aux marché), des rencontres B to B, des tables rondes techniques, un défilé de mode thématique qui interviendra au cours d’une soirée  Gala de clôture, les Nuits du SICOT, telles sont entre autres les différentes articulations  prévues pour l’édition de 2018.

Aussi, parallèlement, ce sont plus de 200 stands d’exposition qui seront mis à la disposition des exposants. Pour réussir ce grand évènement, un budget d’un montant global d’environ 448 millions de F CFA a été élaboré.

Jules César KABORE

 

Le 10 septembre 2018
Le Burkina organise son 1er salon du coton fin septembre

Source: APA NEWS

Le Burkina organise son 1er Salon du coton fin septembre


La première édition du Salon international du coton et du textile (SICOT) est prévue du 27 au 29 septembre prochain à Koudougou, ville située à environ 100 km au Nord-ouest de Ouagadougou, a-t-on appris samedi auprès du ministère du Commerce.

Au cours d’une conférence de presse, le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré a expliqué que  l’ambition du gouvernement burkinabè, à travers ce salon, est de « mettre en valeur le secteur du coton africain et de faire du Burkina Faso, le carrefour africain où les grandes préoccupations des acteurs de toute la chaîne de valeur de coton seront périodiquement discutées».

La manifestation va réunir des professionnels de la chaîne de valeur du coton, notamment des industriels, des acteurs de la transformation du coton, mais aussi des partenaires techniques et financiers qui accompagnent le secteur du coton dans son développement.

Ce sera l’occasion de valoriser le coton local à travers la présentation d’outils modernes de production et de conservation, de promotion de la transformation, de financement et de commercialisation.

Au menu de ce SICOT, deux conférences plénières sur la problématique du thème général du salon, une dizaine de panels sur les thèmes portant sur diverses thématiques en lien avec la transformation du coton.

Il est aussi prévu des rencontres B to B et G to B ; ainsi que des tables-rondes, un défilé de mode thématique et les Nuits du SICOT.

Deux cents stands d’exposition seront mis à la disposition des exposants dont 50 stands destinés aux professionnels évoluant dans la chaîne de valeur du coton.

«La transformation intégrée du coton, facteur de création d’emplois et de richesses » est le thème retenu pour cette première édition du SICOT.

Au Burkina Faso, à l’instar de plusieurs autres pays africain, l’une des préoccupations majeures de ce secteur coton demeure la question de la transformation.

Sur les 600 000 tonnes de coton produites au Burkina Faso, seulement 2% est transformé sur place.

 

ALK/te/APA

 

 

NOS PARTENAIRES

www.geocoton.comwww.devcot.comwww.reinhart.comSICLE
www.cdi-cotton.com
www.cdi-cotton.com
www.ecomtrading.com
www.cofcoagri.com
www.sosea-robertson.com
Cliquez ici pour devenir partenaire de l'AFCOT

AFCOT - BP 143 - 76051 LE HAVRE CEDEX - France
Tél: 02 35 41 20 36 - Fax: 02 35 42 63 09 - SIRET : 781 066 014 00023 - Code NAF : 9499Z
web: www.afcot.org - email: info@afcot.org

Sachons être en mouvement, Moving forward