AFCOT - Association Française Cotonnière

AFCOT, Association française cotonnière.

afcotcotonafcot association franceafcot association le havreafcot fédération franceafcot fédération le havrecoton association francecoton association le havrecoton fédération francecoton fédération le havre
français  |  english
Vous êtes ici: > Actualités et publications > Revue de presse > Page n°1 de la liste

Revue de presse

Page n°1 sur 71 : Articles 1 à 3 sur un total de 211.
Le 17 juillet 2018
IBK inaugure 'sa' 5ème usine de la CMDT

Source: MALIJET.CO

IBK inaugure « sa » 5ème usine de la CMDT : Donner espoir aux producteurs de coton.

Le Président de la République, Chef de l’Etat, S.E.M Ibrahim Boubacar Kéita, a inauguré   jeudi   12   juillet   à   Pourou,   commune   rurale   de   Kadiolo,   une   usine d’égrenage coton, la cinquième de la CMDT depuis qu’il a accédé au pouvoir en2013.


 C’est le 23 août 2015 que le Président de la République a posé la première pierre de l’usine sortie de terre, l’une des plus belle et des plus moderne en Afrique selon les responsables de la CMDT. Cela rentrait en droite ligne de la vision du Président IBK de faire de l’Agriculture et de l’industrialisation les leviers de la croissance et au Programme de développement stratégique de la filière coton 2013-2018. Le but recherché est d’assurer la relance du secteur coton en stagnation depuis 2000. L’objectif de production visé par la CMDT en son temps était que la filière produise à l’horizon 2018, 800.000 tonnes de Coton graine et 3.000.000 de tonnes de céréales.

S’adressant à la presse après la cérémonie, IBK a déclaré: « En 2015, nous avons posé la première pierre de cette usine. Venir aujourd’hui assister à la sortie de balle de coton produit par notre usine est un bonheur. Je remercie et félicite d’abord les cotons-culteurs et leur encadrement avec en tête le Professeur Baba Berthé,   le   Président   des   sociétés   cotonnières   du   Mali   mon   frère   Bakary TOGOLA, et tous les acteurs qui ont rendu possible cette merveille-là. Cette usine de dernière génération ne sera pas la dernière. Avec malice, bien qu’il y’ale mot économique, Baba Berthé a dit que les grandes choses ne se disaient pas mais   produisent.   Mais   pour   autant   j’ai   noté   Karangana,   Bélèko,   Kita   et Kolondièba, 4 usines, et là son appétit va grandissant et je crois que cela est normal aussi. Les marchés de production ont besoin d’être rassurés, de savoir que leur travail ardu, acharné ne sera pas vain. Et des usines seront là pour transformer, pour égrener, tout ce que le Mali va produire.   Mais il y a aussi autre chose au-delà de l’égrenage, il est temps que nous ayons aussi des sociétés de   filature,   des   usines   de   filature   pour   que   la   plus-value   soit   réelle,   il   y’a aujourd’hui moins-value en raison de la dépréciation de notre fibre. Nous aurons capacité bientôt à faire que le Mali transforme beaucoup de son coton… pour également une meilleure récompense du labeur de nos paysans, cela est attendu, cela est dû inshallah ».

Le Chef de l’Etat a été remercié par les responsables de la CMDT et ceux du pool bancaire pour sa vision féconde de l’Agriculture qui l’incarne et pour son soutien constant aux producteurs cotonniers. La   nouvelle  usine   d’égrenage  de   coton  de   Kadiolo  est   dotée  d’un  bâtiment d’égrenage, d’une centrale de production d’énergie, des ateliers de maintenance, des bureaux, des magasins, des logements et d’une infirmerie. L’Usine pourrait égrener la totalité de la production de coton graine du secteur de Kadiolo ainsi qu’une partie de celle des secteurs de Sikasso et de Kolondieba. Son exploration créera un plus de 250 emplois directs et 500 emplois indirects selon le PDG du holding.   L’Usine   est   conçue   dans   le   respect   des   exigences   et   normes environnementales.

La réalisation des travaux a été assurée par Géocoton. La CMDT compte désormais 18 usines avec une capacité d’égrenage de 620.00tonnes de coton graine et cette capacité est en deçà des ambitions de production de coton dans les cinq prochaines années, d’où, a nécessité de construire de nouvelles usines là où le volume de la production le justifie notamment dans les bassins de production de kimparana, de Bélèko, kita, kolondieba et Yorosso.

Selon   le   PDG   de   la   BDM-SA,   la   filière   coton   fait   vivre   4.000.000   de   nos compatriotes. Le joyau architectural industriel de Kadiolo est bâti sur une superficie de 25 ha pour un total de 50 ha mise à la disposition de la CMDT par les populations de Pourou. Les  travaux de construction  ont coûté selon le chef  de file  du pool bancaire local de la BDM-SA 20 milliards de francs CFA, une contribution sous forme  de   prêts   destinés  au   financement   partiel  du   programme   industriel.  Sa capacité de production annuelle est estimée à 45.000 tonnes selon le PDG de la CMDT.

A son arrivée à Kadiolo, le Chef de l’Etat s’est rendu d’abord chez les notables, chefs coutumiers et religieux de la localité pour les salutations usuelles.

IBK au cours de ces salutations a reçu la bénédiction de ses hôtes et a bénéficié de leur reconnaissance   pour   ses   efforts   constants   dans   le   développement   socio-économique de Kadiolo, en témoigne la pose de la première pierre le 23 août 2015   et   son   inauguration   ce   jeudi   12   juillet   2018,   le   désenclavement   de   la localité, l’électrification, entre autres. Profitant de l’occasion, le chef l’Etat a écouté avec attention les doléances de ses hôtes.

La Cellule de Communication et des relations publiques de la Présidence de la République

 

Le 09 juillet 2018
Filière coton. Un an après sa privatisation , la CIDT double sa production

Source/ Fratmat.info

Filière coton: Un an après sa privatisation, la CIDT double sa production cotonnière

   

Il y a un an que la Compagnie ivoirienne pour le développement du textile (Cidt) a été privatisée. Et celle-ci semble déjà porter ses fruits non seulement pour le bonheur des travailleurs de cette entreprise mais aussi et surtout pour celui des producteurs qui ont désormais un partenaire fiable qui respecte ses engagements.

Cette constatation a été faite après une mission conduite par Koné Daouda Soukpafolo, Pca de la Cidt. Il a sillonné, au cours du mois de juin 2018, les zones productrices de coton. À savoir, Tiéningboué, Marandala, Mankono, Kani et Morondo.

Selon le Pca, il s’est agi, un an après la privatisation de la Cidt et la mise en œuvre du zonage, de faire le bilan de la campagne cotonnière 2017-2018, et profiter pour recueillir les préoccupations des producteurs en vue d’aborder la campagne 2018-2019 sous de meilleurs auspices.

La Cidt qui produisait à peine 32 000 tonnes avant sa privatisation est passée à plus de 65 000 tonnes soit un peu plus du double de sa production avec une réalisation de 114% des objectifs assignés en début de campagne. Ainsi, la valeur brute du coton graine payée aux producteurs de la zone Cidt s’élève à plus 4 milliards de FCfa ainsi que les ristournes de l’ordre de plus 82 millions de FCfa.

Au cours des échanges qui ont suivi, les producteurs ont soumis des préoccupations telles que les soucis d’adduction en eau potable, le reprofilage des pistes et la mise en place tardive de certains facteurs de production. Koné Daouda Soukpafolo a pris bonne note de toutes ces préoccupations et a promis apporter les solutions adéquates.

En retour, il a sensibilisé ses interlocuteurs à la bonne utilisation des intrants afin de garantir une bonne récolte et accroître le rendement à l’hectare.

Soulignons que la Cidt ambitionne d’atteindre plus de 80 000 tonnes de coton graine au terme de la campagne 2018-2019.

CHARLES KAZONY
CORRESPONDANT REGIONAL

 

Le 19 juin 2018
Sénégal: forte baisse de la production de coton à fin avril 2018

Source: Journal de Conakry.com

Sénégal : forte baisse de la production de coton à fin avril 2018

La production de coton du Sénégal a enregistré une forte baisse de 52,1% durant les quatre premiers mois de 2018 par rapport à la même période de 2017, selon les données établies par la Société de développement des fibres textiles (SODEFITEX).Le cumul de cette production s’est élevé à 6.400 tonnes contre 13.363 tonnes durant les quatre premiers mois de 2017, soit un repli de 6.963 tonnes en valeur absolue. Cette situation est occasionnée par la baisse de 31% des ventes à l’exportation qui s’élèvent à 3.641 tonnes contre 5.275 tonnes à fin avril 2017.

L’examen des données de la SODEFITEX met en exergue une production en dent de scie depuis le début de l’année 2018. Celle-ci passe de 668,8 tonnes en janvier à 1512,3 tonnes en février avant de chuter en mars (766,8 tonnes) et avril (693 tonnes)

 

NOS PARTENAIRES

www.geocoton.comwww.devcot.comwww.reinhart.comSICLE
www.cdi-cotton.com
www.cdi-cotton.com
www.ecomtrading.com
www.cofcoagri.com
www.sosea-robertson.com
Cliquez ici pour devenir partenaire de l'AFCOT

AFCOT - BP 143 - 76051 LE HAVRE CEDEX - France
Tél: 02 35 41 20 36 - Fax: 02 35 42 63 09 - SIRET : 781 066 014 00023 - Code NAF : 9499Z
web: www.afcot.org - email: info@afcot.org

Sachons être en mouvement, Moving forward