AFCOT - Association Française Cotonnière

AFCOT, Association française cotonnière.

afcotcotonafcot association franceafcot association le havreafcot fédération franceafcot fédération le havrecoton association francecoton association le havrecoton fédération francecoton fédération le havre
français  |  english
Vous êtes ici: > Actualités et publications > Revue de presse > Page n°1 de la liste

Revue de presse

Page n°1 sur 66 : Articles 1 à 3 sur un total de 196.
Le 15 janvier 2018
Campagne cotonnière 2017/2018

Source: F@sozine.com

Photo: J-N. Woume

La Sofitex (Société burkinabè des fibres textiles) a signé ce vendredi 12 janvier 2018 à Paris, au siège de l’ambassade du Burkina Faso, une convention de financement avec un pool de banques internationales constitué de la Société Générale, de la Société Financière Internationale et de BNP Paribas.

La convention de 2018 est la 27è du genre que la Sofitex signe avec des banques internationales sur la place parisienne. Cette convention boucle le cycle de financement de la campagne cotonnière 2017/2018, et porte sur un montant de 65 millions d’euros, soit 42 637 205 000 francs CFA à rembourser sur 12 mois, à un taux de 3,7%.

Devant les partenaires présents dans la salle, le Directeur général de la Sofitex, Wilfried Yaméogo, a souligné que pour la présente campagne, et comme à son habitude, son institution «œuvrera au respect strict de ses engagements contractuels».

Autrement, le prêt sera remboursé rubis sur ongle, tandis que tous les intervenants recevront rémunération. La contribution du pool bancaire international intervient après la convention signée avec le pool national pour un montant de 70 milliards de francs CFA.

Quelque deux saisons après son retour au coton conventionnel, la fibre burkinabè a retrouvé ses meilleurs standards sur le marché international. «C’est une très bonne chose pour la Sofitex, et cela peut représenter un certain challenge pour les agriculteurs, mais sur le plan de la qualité, c’est vraiment une réussite», dira Vincent Nobilet, représentant de la Société générale, qui souligne en plus, que pour sa banque, «cela est un facteur sui nous conforte».

Les représentants de la Société Financière internationale et de BNP-Paribas ont exprimé les mêmes sentiments, tout en saluant la qualité du management de la Sofitex, gage d’assurance, et la contribution du secteur du coton dans la lutte contre la pauvreté.

La campagne cotonnière 2017/2018 s’est soldée par une production de coton-graines de 563 000 tonnes, contre 544 000 tonnes la campagne précédente. Les usines d’égrenage sont actuellement en plein régime, et les financements acquis devraient permettre de faire face aux différents engagements sur la filière: achat du coton graine auprès des cotonculteurs, transport vers les 15 usines d’égrenage dont dispose la Sofitex, évacuation de la fibre de coton vers les ports d’embarquement de la Côte d’Ivoire, du Togo, du Bénin et du Ghana, achat et dispatching des intrants aux producteurs.

Le coton du Burkina Faso est un coton pluvial. Alors que le financement 2017/2018 est acquis, avant de se séparer, les partenaires ont émis le vœu que le ciel soit généreux pour la campagne 2018/2019, en ouvrant largement ses vannes, en cette période de changements climatiques.

R. A. BAMBARA, AmbabfPAris.
www.ambaburkina-fr.org
service.presse@ambaburkina-fr.org

Le 09 janvier 2018
Côte d'Ivoire: 4 nouveaux exportateurs de coton graine agréés pour la campagne 2017/2018

Source: APA-Abidjan

Côte d'Ivoire: 4 nouveaux exportateurs de coton graine agréés pour la campagne 2017-2018

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

Quatre nouveaux exportateurs de coton graine ont été agréés pour la campagne 2017-2018 en Côte d'Ivoire, portant à 44 le nombre des exportateurs, selon une note des douanes ivoiriennes.

Il s'agit d'une "liste additionnelle des opérateurs agréés pour l'exportation de graines de coton pour la campagne 2017-2018", précise la note signée le 4 janvier 2018 par le directeur général des douanes, Pierre Alphonse Da.

Parmi ces quatre nouvelles structures, l'on compte deux personnes morales, notamment la société commerciale Santpa et la société coopérative Coopex-ci. Au titre des personnes physiques/entreprises individuelles, des agréments ont été accordés à Kéïta Yaya et Koné Habib.

La Côte d'Ivoire exporte plus de 90% de sa production de coton fibre. L’exportation de la fibre et de la graine de coton est soumise à un agrément préalable délivré par le Conseil du coton et de l’anacarde.

Pour l’exportation des produits transformés ou des sous-produits issus des unités de production, les filateurs et les triturateurs sont "exceptionnellement dispensés des formalités d’agrément".

La production de coton graine en Côte d’Ivoire qui a atteint 450.000 tonnes au terme de la campagne 2014-2015, a connu une "chute de plus de 30% en 2015-2016 en raison du changement climatique" pour s'établir à 328.090 tonnes.

L’Organisation interprofessionnelle agricole de la filière coton (Intercoton) veut atteindre une production de 400.000 tonnes de coton graine pour la campagne 2017-2018 contre 328.090 tonnes réalisées l’année précédente.

La campagne cotonnière pour la période 2017-2018 a été lancée début novembre. Le prix garanti aux producteurs a été maintenu à 265 FCFA le kilogramme.

PIG/ap/ls/APA


Le 09 janvier 2018
La SODECOTON renoue avec un résultat positif en 2017

Source: Investir au Cameroun - La Société de développement du coton (Sodecoton) a réalisé un résultat net positif à la fin de l’année 2017, à 800 millions de francs Cfa, a récemment révélé le ministre camerounais de l’Agriculture. Henri Eyébé Ayissi prenait part, en décembre dernier, au comice agropastoral de la région du Nord.

Cette performance de la Sodecoton est consécutive aux mesures prises dans le cadre du redressement de cette unité agro-industrielle parapublique, qui encadre plus de 250 000 producteurs de coton dans les trois régions septentrionales du Cameroun.

Il s’agit notamment, apprend-on de sources internes à l’entreprise, de la rénovation et de la réhabilitation du parc à engins,  qui a permis de transporter à temps toute la production de coton des champs vers les usines, permettant ainsi d’éviter la mouille du coton ; la remise à niveau des équipements des usines ; l’installation des groupes électrogènes dans toutes les usines d’égrenage, dont le fonctionnement était souvent perturbé par les délestages, etc.

Tous ces investissements réalisés, à la fois sur fonds propres et grâce aux appuis financiers de l’Etat-actionnaire, ont permis au fleuron agro-industriel des régions septentrionales du Cameroun, de sortir la tête de l’eau, après trois années difficiles, au cours desquelles l’entreprise aura enregistré des pertes cumulées de 35,6 milliards de francs Cfa.

En effet, le résultat net de cette entreprise affichait officiellement une perte de 11 milliards de francs Cfa en 2014, contre respectivement 18,8 et 5,8 milliards de francs Cfa, en 2015 et 2016.

Brice R. Mbodiam

 

NOS PARTENAIRES

www.geocoton.comwww.devcot.comwww.reinhart.comSICLE
www.cdi-cotton.com
www.cdi-cotton.com
www.ecomtrading.com
www.cofcoagri.com
www.sosea-robertson.com
Cliquez ici pour devenir partenaire de l'AFCOT

AFCOT - BP 143 - 76051 LE HAVRE CEDEX - France
Tél: 02 35 41 20 36 - Fax: 02 35 42 63 09 - SIRET : 781 066 014 00023 - Code NAF : 9499Z
web: www.afcot.org - email: info@afcot.org

Sachons être en mouvement, Moving forward