AFCOT - Association Française Cotonnière

AFCOT, Association française cotonnière.

afcotcotonafcot association franceafcot association le havreafcot fédération franceafcot fédération le havrecoton association francecoton association le havrecoton fédération francecoton fédération le havre
français  |  english
Vous êtes ici: > Diner de 2016 > Discours de M G.TOBY

Discours de M G.TOBY

Discours de monsieur Georges Toby délivré lors du diner annuel de l'AFCOT à Barcelone.

Monsieur Georges Toby, président de l'Association Française Cotonnière, a délivré un message d'optimisme et d'espoir lors de son discours de clôture. Vous trouverez l'intégralité de son discours ci-dessous.

 

Mesdames, Messieurs,

C’est un immense plaisir chaque fois renouvelé de vous accueillir à notre dîner de l’Association Française Cotonnière.

En tant que Président et au nom du Comité de direction de l’AFCOT, je vous remercie de nous avoir fait l’honneur de trouver le chemin de Barcelone pour participer à notre traditionnel dîner.

Je salue tout particulièrement  nos amis du CAN (centre cotonnier national), les autorités espagnoles ainsi que nos amis égreneurs d’Andalousie  qui nous ont aidé dans l’organisation de cette manifestation.     

Ce soir je ne cache pas mon émotion, et c’est à double titre. Tout d’abord parce que j’ai  pu réaliser mon rêve ; faire l’AFCOT dans ma ville « Barcelone ». Ensuite, parce  que nous célébrons notre diner en Espagne, pays d’une longue tradition cotonnière de plus de sept siècles.

Ce soir nous sommes plus de 370 personnes venant des cinq continents pour nous accompagner et partager avec nous, le 126e  anniversaire de notre Association.

Je tiens à remercier tous les intervenants du séminaire pour la qualité et la clarté  de leur prestation ainsi que l’éclairage qu’ils ont pu nous apporter sur les évolutions  et défis constants de notre univers cotonnier, auxquels nous sommes confrontés au quotidien.

Je tiens enfin à saluer notre invite d’honneur, monsieur Pergament, CEO de Petit Bateau. Dans nos souvenirs  d’enfance qui parmi nous n’a  jamais porté  un vêtement de la marque Petit Bateau.

Nous sommes fiers de cette marque française  qui a vu le jour de 1893 au moment où Pierre Valton ouvre la première usine à Saint Joseph de Troyes  il y a 123 ans…Merci encore de nous honorer de votre présence.

Il est de tradition que le Président de l’AFCOT dresse un tableau de la situation mondiale du marché du coton sur l’année écoulée et se risque à quelques considérations  prospectives.

Je ne saurais  déroger à la tradition.

L’année dernière j’avais placé ce dîner sous le signe de l’analyse, de la compréhension et du rassemblement. Je vous propose cette année de le placer sous le signe, de l’observation, de l’éclairage, de l’optimisme et de l’espoir.  L’année dernière, à cette époque, je me rappelle avoir écrit pour la publication de la revue de la chambre cotonnière d’Argentine que « le marché pourrait arriver pour la campagne 2016 à toucher les 75 cts/lb>. Ce niveau a été atteint et  même dépassé.

A  la fin de l’été 2015, notre préoccupation majeure était la Chine quI détenait à elle seule 45% du stock mondial de la fibre de coton, affolant les marchés financiers qui prévoyait la dévaluation imminente du yuan. A la  fin septembre 2015, la chute spectaculaire du prix du pétrole nous interpellait sur l’avenir du coton face au polyester (Il n’existe presque plus de filatures en Europe)

Ces phénomènes macroéconomiques ont eu comme conséquence immédiate une volatilité extrême de toutes les bourses de la planète, avec une intensité inhabituelle, dont le coton n’a pas fait exception.

Nous pouvons nous congratuler, car les indices ont résisté et la politique de diminution des taux d’intérêt (à des niveaux négatifs)  des banques centrales, ont permis d’avoir accès à une liquidité débordante.

Actuellement, le coton, ainsi que les autres matières premières constituent une valeur refuge pour les fonds d’investissement qui sont confrontés à des taux d’intérêt  négatifs sur les principales places financières. La plus grande menace aujourd’hui, vient du fait  que tout le poids du système monétaire et financier mondial s’appuie sur les Banques Centrales, et que la moindre erreur de pilotage pourrait nous amener à un débordement sans précédent de grandes masses monétaires qui pourraient envahir les bourses en un temps  record.

La bonne nouvelle, c’est que nous rentrons dans un cycle pour les cinq prochaines années, où la consommation de coton devrait être supérieure à la production  d’environ un million et demi de tonnes par an.

La diminution de la production et de la consommation de coton en Chine se voit compensée par l’augmentation progressive de la production en Inde et la hausse vertigineuse de la  consommation en Inde, au Bangladesh, et au  Vietnam,  qui à lui seul consommait 250.000 tonnes de fibres il y a dix ans pour 1.300.000 tonnes aujourd’hui.

Les prévisions pour la prochaine décennie (2024) nous permettent d’évaluer une production mondiale  proche de 30 millions des tonnes  et une consommation estimée à 31 millions des tonnes. L’offre et la demande se trouvent  de plus en plus concentrées ; en matière de production, les sept premiers  producteurs mondiaux représentent 84% de la production, et les six premiers consommateurs mondiaux (parmi lesquels se trouvent 4 des premiers producteurs mondiaux) représentent 77% de la consommation mondiale.

Le secteur textile de la distribution se dynamise fortement, preuve en est,  la première fortune mondiale, aujourd’hui (selon le magazine FORBES) est le propriétaire de la chaine ZARA (devant BILL GATES).

Pour la campagne 2016/2017, les spécialistes pensent  que dans le meilleur des cas, le stock mondial pourrait descendre à 18,8 millions de tonnes, représentant tout de même  9 mois de consommation. La Chine va continuer sa politique de réduction des stocks par tranches de 1 million à 1,5 million de tonnes par an.

En matière de prix, la campagne 2016/2017 jouira d’une certaine stabilité, avec un niveau minimal de 64 cts/lb et  maximal de 76 cts/lb. Cela va dépendre plus que jamais de l’économie globale et de la politique d’endettement de la Chine que lui permettront ou non de continuer à réduire ses stocks. En effet, les entreprises chinoises ont accumulé un niveau d’endettement sans précédent. La Chine doit réduire drastiquement sa surcapacité de production qui s’appuie uniquement sur l’obtention de crédits à bas coût ; nul n’ignore que le risque imminent est que la Chine ait un taux de croissance presque inexistant.

La carte de la distribution textile a été modifiée partout dans le monde. Aujourd’hui,  85% des grandes enseignes textiles se trouvent dans les centres commerciaux. L’année dernière, dans le monde,   6 millions de mètres carres  de centres commerciaux se sont ouverts,  et les prévisions pour 2017 sont de 9 millions. 

Les demandes des consommateurs sont de plus en plus explicites. Il existe de nos jours une tendance permanente pour la traçabilité de toute la chaine cotonnière,  et cela constitue l’un des défis majeur pour les dix  prochaines années. Le consommateur veut savoir qui a produit le coton, quand, où, et comment, si les enfants travaillent ou non dans les champs, etc….

Cela veut dire : TRANSPARENCE et TRACABILITE dans chaque étape du processus : du champ jusqu'à la confection.

L’introduction des variétés de cotons  génétiquement modifiés, a permis à certains pays comme les USA ou la Chine, une augmentation substantielle de la productivité due à l’augmentation des rendements par hectare. Par contre dans certains pays comme l’Inde,  les rendements continuent à être très bas. Concernant l’Afrique de l’Ouest et plus particulièrement le Burkina Faso, l’introduction des variétés OGM a donné  des résultats très peu satisfaisants quant à la soie.

Nous comprenons que le résultat varie d’une région à une autre, et qu’une véritable réflexion s’impose, en dehors de critères financiers, en faveur d’une agriculture durable.

Je n’évoquerais pas par le détail les activités de nos différentes commissions, car cela relève plus du cadre de l’Assemblée Générale.

Toutefois, j’aimerais rappeler que le Règlement Général Européen a fait l’objet de plusieurs mises à jour, donnant lieu à une version modernisée, ratifié le 30 juin dernier par le Comité de direction.

D’autre part, nous sommes en train de préparer une revue annuelle qui sera diffusée en fin d’année auprès de nos membres et autres professionnels du coton. De nombreuses personnalités du monde cotonnier ont participé à sa rédaction. Nous espérons que vous prendrez beaucoup de plaisir à la lire.

Du point de vue de nos relations internationales, le Comité de direction souhaite les voir se développer le plus largement possible, car la coopération internationale est le meilleur garant de l’ordre, donc de la confiance, et par conséquent de la bonne marche des affaires de chacun.

Ma présidence va se terminer dans quelques mois, et je tiens très sincèrement à remercier tous ceux qui m’ont aidé et soutenu dans ma tâche, je voudrais adresser un remerciement particulier à Brigitte, secrétaire comptable de notre Association et à Gérard Kassarian , notre Secrétaire General qui m’a  apporte un aide inestimable entourée toujours de bon sens. Un remerciement fraternel à mes collègues et amis du CODIR  avec qui je partage de véritables moments de plaisir à chaque réunion, dans un climat de famille et de véritable amitié.        

 En effet, tout comme mes prédécesseurs à la présidence de cette association j’ai ressenti à quel point il était important d’être unis pour faire face avec le maximum d’efficacité aux problèmes que rencontrent les acteurs du coton.

Le prochain président de l’AFCOT sera monsieur Franck Niedergang. Je vous remercie de vous  joindre à moi pour lui adresser tous nos vœux.

Je vous remercie de votre attention et je vous donne rendez vous pour notre 127e dîner en 2017.

   

 

 

 

NOS PARTENAIRES

www.geocoton.comwww.devcot.comwww.reinhart.comSICLE
www.cdi-cotton.com
www.cdi-cotton.com
www.ecomtrading.com
www.cofcoagri.com
www.sosea-robertson.com
Cliquez ici pour devenir partenaire de l'AFCOT

AFCOT - BP 143 - 76051 LE HAVRE CEDEX - France
Tél: 02 35 41 20 36 - Fax: 02 35 42 63 09 - SIRET : 781 066 014 00023 - Code NAF : 9499Z
web: www.afcot.org - email: info@afcot.org

Sachons être en mouvement, Moving forward