AFCOT - Association Française Cotonnière

AFCOT, Association française cotonnière.

afcotcotonafcot association franceafcot association le havreafcot fédération franceafcot fédération le havrecoton association francecoton association le havrecoton fédération francecoton fédération le havre
français  |  english
Vous êtes ici: > Actualités et publications > Revue de presse > Page n°1 de la liste

Revue de presse

Page n°1 sur 59 : Articles 1 à 3 sur un total de 177.
Le 22 juin 2017
California cotton acreage up one third. Arizo grows 22 percents

Source: Western farm press

Water availability in California made it easier for growers to plant more cotton in 2017

 

California cotton acreage could be at its highest in several years, according to a recent survey by the state Pink Bollworm Program.

At nearly 292,000 acres, cotton acreage will be up about 33 percent from 2016 plantings.

Roger Isom, president of the California Cotton Growers association, says it’s too early to know the breakdown between Pima and Upland varieties, though he expects Pima at about 75 percent of the acreage planted. Isom says the late announcement on federal water deliveries likely had an impact on Pima acreage as planting decisions needed to be made before the water announcements were made.

California harvested almost 219,000 acres of cotton last year.

Kings County, Calif. is projected to have more than a third of the state’s cotton crop at nearly 109,000 acres. Fresno County shows almost 76,000 acres of cotton in the ground with Merced County at almost 46,000 acres of cotton planted based on the survey.

About 8,500 acres of cotton was planted this year in the desert regions of Imperial and Riverside counties.

Arizona

As of late-June, Arizona had 166,000-plus acres of planted cotton, according to Leighton Liesner, director, Arizona Cotton Research and Protection Council. This is a 22 percent increase over last year’s plantings.

More than 90 percent of Arizona’s cotton plantings are Upland varieties.

 

Le 19 juin 2017
Au Tchad, les arriérés des cotonculteurs ont été soldés

Source: Journal du Tchad .com

Au Tchad, les arriérés des cotonculteurs ont été soldés

Par tchadinfos.com/ - 15/06/2017

Coton Tchad, Société Nouvelle a en effet payé tous les producteurs de la partie méridionale du pays sauf quelques-uns de Kyabé dont le paiement est en cours

 

Les arriérés des cotonculteurs qui s’élevaient à 9 milliards de FCFA ont été quasiment épongés par la Coton Tchad, Société Nouvelle. La société a payé tous les producteurs de la partie méridionale du pays sauf quelques-uns de Kyabé dont le paiement est en cours.

C’est depuis avril 2017 que la Coton Tchad-Société Nouvelle a commencé à payer les arriérés des cotonculteurs pour la campagne cotonnière 2016-2017. Ceci faisait suite à la réunion tenue le 15 mars 2017 à N’Djamena entre les producteurs et le Premier ministre. À cette occasion, l’État s’était engagé à verser 12 milliards pour permettre à la Coton Tchad d’éponger l’ancien coton (2016-2017 pour donner confiance progressivement, c’est fait. Le responsable financier de la société joint au téléphone nous a fait savoir que le paiement a été effectué pour la majorité « il reste quelques personnes, pas grand-chose du côté de Kyabé qui sont en train d’être payées. ». Information que nous avons confirmée en interrogeant M. Mbomtar Ndouko, Président de l’Union National des Producteurs de Coton au Tchad (NPCT).

Lors d’une interview accordée à notre rédaction, le président directeur général de la Coton-Tchad, Mohamed Ibni Oumar Mahamat Saleh avait relevé qu’en plus de l’engagement de l’État, « chaque fois qu’il y a eu des entrées et des retombés de la vente des fibres ou des produits de l’huilerie, nous avons toujours accordé une attention particulière aux cotonculteurs parce que nous avons souvent ventilé soit un demi-milliard parfois un peu plus ».

 


© Droits reservés
La nouvelle équipe de la Coton Tchad-SN sous la houlette de Mohamed Ibni Oumar Mahamat Saleh privilégie le partenariat avec les producteurs, car pour elle, ces derniers sont les acteurs principaux sinon la base des activités de la société. Pour le PDG Mohamed, il fallait faire « des petits gestes pour leur dire que nous nous battons pour les payer et que c’est une situation urgente ». Aujourd’hui, l’inquiétude est dissipée chez bon nombre de cotonculteurs qui, en plus d’être payés, ont déjà vu leur coton pour la campagne en cours enlevé.

« Au fur et à mesure que l’exploitation va se poursuivre, les cotonculteurs seront privilégiés parce que sans eux nous ne sommes rien », avait rassuré le PDG Mohamed Ibni Oumar Mahamat Saleh.

 

Le 22 mai 2017
Mali: Actualité gouvernementale. La redynamisation de la filière coton proposée

Source: Mali Actu.net

Intervenant sur la redynamisation de la filière coton, le ministre de l’Agriculture dira que le secteur connaît des difficultés, malgré les efforts importants consentis par l’Etat pour relever la compétitivité de la filière cotonnière, notamment la subvention des intrants agricoles et l’accompagnement des partenaires au développement. Pour remédier à ces difficultés, le Gouvernement a pris l’initiative de procéder à la définition d’une nouvelle politique de dynamisation du secteur coton. C’est ainsi que l’atelier de réflexion, organisé dans ce cadre, propose un nouveau schéma de privatisation de la filière coton, axé notamment sur la restructuration de la Compagnie malienne pour le développement des Textiles (Cmdt), l’unification des salles régionales de classement du coton, la reconfiguration du capital de la Cmdt et la promotion de la production du coton dans d’autres zones favorables. Il propose également des mesures pour le développement d’un système industriel performant de transformation du coton à travers, entre autres, le renforcement de l’outil industriel de la Cmdt et la promotion de la consommation locale des produits issus des industries textiles et des huileries.

La nouvelle politique de dynamisation de la filière coton au Mali prévoit enfin la consolidation des acquis de l’interprofession du coton et de la confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton. Les orientations stratégiques proposées s’inscrivent en droite ligne de la Loi d’orientation agricole, de la loi portant sur le foncier agricole et de la politique de développement agricole.

La nouvelle politique de dynamisation de la filière coton au Mali prévoit enfin la consolidation des acquis de l’interprofession du coton et de la confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton.

 

NOS PARTENAIRES

www.geocoton.comwww.devcot.comwww.reinhart.comSICLE
www.cdi-cotton.com
www.cdi-cotton.com
www.ecomtrading.com
www.cofcoagri.com
www.sosea-robertson.com
Cliquez ici pour devenir partenaire de l'AFCOT

AFCOT - BP 143 - 76051 LE HAVRE CEDEX - France
Tél: 02 35 41 20 36 - Fax: 02 35 42 63 09 - SIRET : 781 066 014 00023 - Code NAF : 9499Z
web: www.afcot.org - email: info@afcot.org

Sachons être en mouvement, Moving forward