Pr. Baba Berthé
Pr. Baba Berthé

C’est du moins, ce qu’a dit le patron de la CMDT à l’issue de tournée effectuée, dimanche 16 juillet,  par le ministre de l’Agriculture Nango Dembélé dans la zone cotonnière couverte par la filiale CMDT ouest de Kita. Outre Baba Berthé, le ministre était accompagnée du directeur national de l’Agriculture, Siaka FOFANA, du président de l’APCAM, Bakary Togola, du directeur général de l’Agence de Développement rural de la vallée du fleuve Sénégal (ADRS) et du représentant de la commission parlementaire en charge du développement rural.

Cette visite à la filiale CMDT de Kita s’inscrit dans le cadre de la tournée initiée conjointement par la CMDT, la direction nationale de l’Agriculture et le ministère de l’Agriculture. Elle a pour objectif de prendre contact avec les producteurs et de s’imprégner des conditions de démarrage de l’hivernage dans les zones cotonnières du Mali.

Il ressort des échanges avec les producteurs que la campagne agricole à bien démarré dans l’ensemble des secteurs de la filiale de Kita.

Aux dires de l’administrateur général de la filiale ouest, Modibo Tangara, toutes les conditions sont réunies pour que Kita batte le nouveau record cette année. Tous les intrants et les semences sont disponibles et il n’y a pas d’équivoque sur leur qualité. Le seul souci des producteurs demeure la pluie qui semble être insuffisante dans  certaines localités de Kita. Cette situation, selon l’administrateur de la filiale ouest, n’a pas causé de problème de nature à compromettre la campagne agricole.

“La vente illégale des engrais subventionnés est désormais un vieux souvenir à Kita cela, grâce aux efforts des forces de sécurité et à la prise de conscience des producteurs.

Avec une bonne pluviométrie, les producteurs de coton de Kita vont battre de nouveaux records cette année”, à assuré l’administrateur de la filiale CMDT de Kita.

À noter que c’est la filiale de Kita qui a battu le record qualité lors de la campagne écoulée. Elle a aussi battu son propre record dans la production à la campagne, avec 48 900 tonnes contre 33754 tonnes à la campagne 2015-2016.

Pour la campagne en cours, la filiale de Kita prévoit l’exploitation de 55 000 ha pour 59 000 tonnes de coton graines.

En tout cas, le patron de la CMDT n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour exprimer à Kita, ses attentes vis-à-vis des producteurs maliens de coton.

“Si l’année dernière le Mali a battu son propre record en se classant deuxième pays producteur du coton en Afrique derrière le Burkina- Faso, mon souhait le plus ardent est de voir le Mali impérativement occuper la première place  de producteur du coton en Afrique. Il faut que le Mali batte le Burkina-Faso. Nous en avons les moyens de le  faire, il suffit que le gouvernement mette les moyens et que les producteurs maliens s’y engagent”, a affirmé Pr Baba Berthé.

Le ministre de l’Agriculture a abondé dans le sens en assurant que le gouvernement est prêt à faire aux paysans, tout ce que le budget peut supporter. La preuve,  c’est  la subvention des intrants et des équipements agricoles, l’allocation de 15% du budget national au secteur rural.

Selon le ministre de l’Agriculture, les subventions vont s’étendre,  dans les années à venir, sur d’autres produits ou d’équipements agricoles. Il a également insisté sur le rendement qui permet de renforcer la productivité et l’autosuffisance alimentaire. Des stratégies sont en train d’être mises en place, a-t-il dit, afin que les producteurs puissent s’approprier des techniques du rendement.

Le porte parole des producteurs de Kita, Sekou Kéita, après avoir salué les efforts consentis par le gouvernement en faveur du monde rural, a indiqué que toutes les conditions sont réunies pour que la filiale de Kita batte de nouveaux records. Il a saisi l’occasion pour porter à la connaissance du ministre de l’Agriculture une recommandation  des producteurs de Kita : l’augmentation  des tracteurs agricoles dans la zone de Kita. Le ministre  dit avoir pris bonne note.

A noter que cette tournée du ministre Nango Dembélé a été marquée par des visites d’un champ de coton Sebekoro et d’un champ de maïs situé à Bougouya dans la commune rurale de Dounia. Il s’agit d’un champ situé dans la zone d’intervention de l’Agence de Développement rural de la vallée du fleuve Sénégal.